Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil >> Infos recherche > Prix et distinctions

Prix et distinctions 2007

 

Prix Ingénieur de l'année

Stéphanie Pitre (IMNC) a obtenu, le 13 décembre 2007, le prix des Ingénieurs de l’année - catégorie "Début prometteur". Organisé par les revues Usine Nouvelle et Industrie et Technologie, en partenariat avec le Conseil national des ingénieurs et des scientifiques de France (CNISF), ce prix vise à récompenser des ingénieurs novateurs et à valoriser un métier méconnu du grand public.

lire la suite En savoir plus

 

Prix Irène Joliot-Curie

Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Louis Gallois, Président exécutif d’EADS, ont remis, le 6 décembre, le 6e prix Irène Joliot-Curie. Parmi les lauréates 2007, figure Monique Combescure (IPNL), qui a obtenu le prix de la "Femme scientifique de l’année". Directrice de recherche au CNRS et Docteur en physique théorique, Monique Combescure dirige actuellement le Groupement de recherches européen "Mathématique et physique quantique".

lire la suite En savoir plus

 

Prix Felix Robin de la SFP

Le prix Felix Robin de la Société française de physique (SFP), destiné à récompenser un physicien pour l'ensemble de ses travaux, a été attribué cette année à Jean-Eudes Augustin. Actuellement directeur de recherche émérite, Jean-Eudes Augustin fut l'un des pionniers du développement des anneaux de collisions à électrons et positrons et de leur utilisation en physique des particules. Il fit un long séjour à Slac (Stanford) où il participa à la mise en route de l'anneau Spear, puis à la découverte du méson J/Psi et par là même à celle du quark charmé. De retour en France, il contribua de façon très importante - tant sur le plan de l'instrumentation que sur celui de l'analyse - à des expériences qui prirent place soit à Orsay, soit au Cern. Il a présidé le comité Ecfa (European committee for future accelerators) lors de la gestation du projet LHC. Plus récemment, au sein d'un comité mis en place par l'International committee for future accelerators, il prit part au choix de la technologie du prochain collisionneur mondial à électrons et positrons.

 

Prix Gruber de cosmologie

Le 7 septembre 2007, Saul Perlmutter (Berkeley National Laboratory et University of California at Berkeley), Brian Schmidt (Australian National University) et leurs équipes du Supernova cosmology project, dont fait partie Reynald Pain (LPNHE), et du High-z Supernova search team, ont reçu le prix Gruber 2007 de cosmologie pour leur découverte de l'accélération de l'expansion de l'Univers. Cette avancée majeure, qui date de la fin des années 1990, a mis aujourd'hui l'étude de l'énergie noire, moteur de l'expansion accélérée de l'Univers, au coeur de la recherche en cosmologie. Plusieurs groupes de l’IN2P3 sont actifs dans ce domaine, dont celui de Reynald Pain qui a montré en 2006, au sein de la collaboration SNLS, que l'énergie noire avait de très fortes affinités avec l'énergie du vide.

lire la suite Contact : Reynald Pain

lire la suite En savoir plus

 

Médaille Dirac

La médaille Dirac 2007, l'une des plus prestigieuses en physique théorique et mathématiques, a été remise le 8 août à deux physiciens de grand renom : Jean Iliopoulos, directeur de recherche émérite au CNRS au Laboratoire de physique théorique (LPTENS, CNRS / ENS Paris /Université Paris VI) et Luciano Maiani, professeur à l'Université degli studi di Roma "La Sapienza" et ancien directeur général du Cern. Cette distinction récompense leurs travaux communs sur le "quark charmé", particule dont ils ont les premiers supposé l'existence. Leurs recherches, d'une importance capitale dans l'édification du "Modèle standard", ont permis à la théorie moderne des particules élémentaires de prendre corps.

lire la suite En savoir plus

 

Le Meilleur du web - Usine Nouvelle

Le site web de l'IN2P3 a été sélectionné par le magazine de presse L'Usine Nouvelle parmi les meilleurs sites web que peuvent consulter les professionnels de l'industrie. Il est répertorié par le moteur de recherche "Le Meilleur du web" de l'Usine Nouvelle.

lire la suite Accéder au "Meilleur du web"

 

Médailles CNRS de l'IN2P3

* Médaille d'argent
La médaille d'argent du CNRS pour l'IN2P3 a été attribuée cette année à Gabriel Chardin (CSNSM) pour ses importantes et remarquables contributions dans le domaine de la recherche de la matière noire. Après avoir travaillé sur la mesure de la violation de la symétrie CP dans le système des kaons dans l'expérience CP-Lear au Cern, Gabriel Chardin s’est intéressé à la recherche de la matière noire à l’aide de détecteurs cryogéniques ultra-sensibles, recherche qu’il a entrepris en 1995 auprès de l’expérience Edelweiss. Loin d’être évidente à l'époque, la relation entre matière noire et problèmes de symétrie (voire anti-gravité) apparaît aujourd'hui au centre de toute la problématique récente sur le contenu énergétique de l’Univers, confirmant ainsi l’intuition étonnante et la profondeur de pensée de Gabriel Chardin. Physicien brillant et complet, il a également fortement contribué à la définition de futures expériences dans ce domaine. Il est notamment coordinateur du réseau européen Eureca pour une expérience future et coordinateur du réseau "Dark matter" dans le cadre de l’initiative européenne Ilias. L’originalité de sa démarche, la profondeur de ses questionnements et ses qualités de vulgarisateur en font un chercheur d’exception.

Liste de tous les lauréats 2007 : http://www.cnrs.fr/fr/recherche/prix/medaillesargent.htm

* Médaille de bronze
La médaille de bronze du CNRS pour l'IN2P3 a été attribuée cette année à Cédric Deffayet (APC) et Julien Guy (LPNHE).
- Le domaine d’expertise de Cédric Deffayet est la cosmologie de l’Univers primordial à l’interface avec la physique des hautes énergies. Ses travaux de thèse sur l’évolution cosmologique d’univers branaires sont devenus des classiques incontournables. Plus récemment, avec toujours le même succès, il s’est intéressé à de possibles modifications de la gravité à grande distance dans le but par exemple d’étudier la possibilité de s’affranchir de la matière noire voire de l’énergie noire. La grande valeur de ses contributions scientifiques et son dynamisme dans l’animation de la vie scientifique à tous les niveaux (enseignement, organisation de conférences, vulgarisation, administration) témoignent de ses grandes qualités de jeune physicien.
- Après sa thèse, Julien Guy a rejoint la collaboration SNLS (au LPNHE). Il a développé et publié un modèle synthétique des courbes de lumière des supernovae Ia (appelé Salt) - modèle simple et performant qui décrit efficacement les données. Avec ses collaborateurs, il a ensuite estimé avec ce modèle les distances aux supernovae et obtenu les meilleures contraintes sur l’équation d’état de l’énergie noire. Son modèle est un grand succès déjà mondialement connu et reconnu. Ce jeune chercheur dynamique, tant par sa capacité de réalisation que par sa force de proposition, est déja reconnu dans la collaboration SNLS et dans la communauté comme un acteur clé du domaine.
Liste de tous les lauréats 2007 : http://www.cnrs.fr/fr/recherche/prix/medaillesbronze.htm

* Cristal
Pour l'IN2P3, les heureux lauréats du Cristal 2007 sont Solveig Albrand (LPSC) et Michel Ducourtieux (IPNO).
- Solveig Albrand a contribué de manière remarquable au développement du logiciel de contrôle-commande ayant permis la construction du générateur à neutrons pulsés Genepi pour le test des ADS ("systèmes pilotés par accélérateur") et la recherche sur les réacteurs à sels fondus (systèmes innovants pour le nucléaire). Elle a également mis en place une équipe de développement de logiciels destinés à l'expérience Atlas. Cette équipe a mis au point deux logiciels basés sur les nouvelles technologies de l'internet (Tagcollector et AMI) quotidiennement utilisés par la collaboration Atlas (plusieurs milliers de chercheurs issus de laboratoires du monde entier) pour le marquage des versions de logiciel et la gestion des données. L'action de Solveig Albrand dans le cadre d'Atlas a permis à l'équipe de développement du LPSC d'obtenir une visibilité et une reconnaissance internationale.
- Michel Ducourtieux a accompagné tout au long de sa carrière la réalisation d'ensembles expérimentaux (Isocèle, Isolde, Alto) ayant conduit à des ouvertures technologiques nouvelles pour la production de faisceaux intenses d'ions radioactifs. Les programmes actuels (Spiral2) ou futurs (Eurisol) sont basés sur les technologies maîtrisées et développées par Michel Ducourtieux. La reconnaissance de ses travaux dépasse le cadre national. Expert incontesté dans son domaine, il est sollicité pour participer aux équipes de construction des cibles radioactives de nouvelle génération qui vont ouvrir de nouveaux domaines de recherche dans cette discipline. Outre sa compétence technique, Michel Ducourtieux a démontré sa capacité à gérer et former des personnels dans des techniques nécessitant rigueur et savoir-faire. Collaborateur très compétent, son esprit d'initiative lui permet d'accomplir son rôle avec beaucoup de sens des responsabilités et pour le bien de l'intérêt général.
Liste de tous les lauréats : http://www.cnrs.fr/fr/recherche/prix/cristal.htm

Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils