Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil >> Infos recherche > Prix et distinctions

Prix et distinctions 2004

 

Prix "Ingénieurs de l'année, catégorie : pour la science"

Les prix "Ingénieurs de l'année 2004", organisés par les magazines Industrie et Technologies et l’Usine Nouvelle, en association avec le Conseil national des ingénieurs et scientifiques de France (Cnisf), sont destinés à récompenser des ingénieurs d’exception et à valoriser leur métier et leurs talents. Le prix "Ingénieurs de l'année, catégorie : pour la science", décerné à un ingénieur ou à une équipe ayant contribué au développement et à la réalisation inédite d’un instrument, d’un matériel ou d’une technique indispensable à la recherche scientifique, a été attribué à l'équipe de Jean-Marie Mackowsky (LMA) pour ses travaux sur la réalisation des miroirs de Virgo. La remise du prix a eu lieu le 15 décembre 2004.

 

Prix Thibaud

La fondation Thibaud a pour origine un legs à l'Académie des sciences, belles lettres et arts de Lyon du physicien lyonnais Jean Thibaud (1901-1960), qui fut notamment le fondateur de l'IPNL puis président de l'Académie de Lyon en 1947 qu'il a chargée, par legs, d'attribuer périodiquement le prix de la fondation Thibaud à deux jeunes chercheurs, expérimentateurs ou théoriciens en physique du noyau ou des particules. Pour 2004, les heureux lauréats du prix Thibaud sont : Imad Laktineh (IPNL), pour ses contributions à l'analyse du LEP (expériences L3 et Delphi), ses contributions au GDR Susy et sa responsabilité dans la création et la mise en oeuvre du laboratoire de scan des émulsions d'Opera à Lyon, et Michael Punch (PCC), pour ses contributions et grandes responsabilités dans l'expérience Hess.

 

Prix Joliot-Curie de la SFP

Le prix Joliot-Curie de la SFP, qui récompense chaque année un travail dans le domaine de la physique nucléaire ou corpusculaire, a été attribué à Sylvain David (IPNO). Il récompense sa forte contribution aux expériences visant à valider le concept de réacteur piloté par accélérateur et aux activités de prévision de l’évolution des combustibles du réacteur, qui s’inscrivent dans le cadre de la loi Bataille de 1991 concernant les programmes de recherche sur la gestion des déchets nucléaires et les nouvelles filières de production d’énergie.

 

Prix Jean Bourgeois de la SFEN (Société française d'énergie nucléaire)

Fabien Perdu, thésard au LPSC, a reçu le prix Jean Bourgeois de la SFEN pour son travail sur le monitoring d'un ADS et sur la sûreté des réacteurs à sels fondus.

 

Victoires de l'International, dans la catégorie "recherche"

Le laboratoire Subatech est le vainqueur 2004 des Victoires de l'International, dans la catégorie "recherche". C'est sous la présidence de Jean-Guy Le Floch, Président du groupe Armor Lux, que le jury a récompensé Subatech en remettant à son directeur, Jacques Martino, le Trophée de la recherche, reconnaissant ainsi la vitalité de ce laboratoire qui a su développer avec succès de multiples collaborations avec des équipes internationales et s'insérer dans plusieurs programmes européens (5e et 6e PCRD). Ce challenge, organisé par l'International Atlantic Meeting dont le but est de développer des échanges économiques et scientifiques entre l'Ouest de la France et les principaux pays partenaires, s'adresse aux PME et acteurs économiques du Grand-Ouest, aux écoles et centres de recherche privés ou publics des régions Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charente.

 

Médailles CNRS de l'IN2P3

* Médaille d'argent
La médaille d'argent du CNRS pour l'IN2P3 a été attribuée cette année à Bertram Blank (CENBG), au titre de ses recherches sur les propriétés des noyaux exotiques. Affecté depuis 1992 au CENBG après sa thèse au GSI, Bertram Blank est un spécialiste reconnu dans le domaine de l'étude de la structure nucléaire des noyaux loin de la stabilité. Il pilote un programme, auprès des accélérateurs Ganil et GSI, orienté notamment sur la recherche et sur l'étude des radioactivités dites exotiques. Ces dernières années, ses résultats les plus significatifs ont été la première observation du noyau doublement magique de nickel-48 ainsi que la découverte de la radioactivité "deux-protons".

* Médaille de bronze
La médaille de bronze 2004 du CNRS pour l'IN2P3 a été décernée à Laurent Derome (LPSC) pour ses travaux de recherche au sein du groupe AMS du LPSC. Laurent Derome s’est particulièrement intéressé à l’interaction du rayonnement cosmique avec l’environnement terrestre et notamment à la production de particules secondaires dans l’atmosphère et à leur piégeage par le champ magnétique terrestre. Ses travaux ont permis de comprendre l’origine des particules piégées mesurées lors de la première phase d'AMS et de réévaluer les flux de neutrinos produits dans l’atmosphère. Ces évaluations sont fondamentales pour des expériences comme SuperKamiokande qui ont mis en évidence les oscillations de neutrinos.

* Cristal
Pour l'IN2P3, les heureux lauréats du Cristal 2004 sont Dominique Breton (LAL) et Éliane Perret (services centraux).
- Ingénieur diplômé de l'École supérieure d'électricité (Supelec), Dominique Breton a pris part, au cours de ses 20 ans de carrière au LAL, à de nombreux projets d'électronique destinés aux dispositifs expérimentaux de grandes collaborations internationales (Cello, H1, Atlas, LHCb). Ses compétences vont de l'électronique analogique et du développement d'Asic appropriés à la lecture frontale des détecteurs aux circuits numériques de type FGPA appropriés au transfert et à la sélection des données. Il est également impliqué dans diverses démarches de valorisation. Ses qualités de conférencier et d'enseignant sont appréciées tant sur le plan national qu'international. Jeune et brillant électronicien, il sait dynamiser les équipes qu'il encadre et les amener à proposer des solutions toujours à la pointe des développements les plus récents.
- Depuis 1985, Éliane Perret assure la direction des Affaires internationales de l'IN2P3. D'une compétence sans faille, elle apporte une contribution significative au bon déroulement des programmes de coopération internationale et des programmes scientifiques de l'Institut avec son dynamisme et son sens des responsabilités. En matière de règlements et de dossiers européens, sa grande expérience lui permet de conseiller efficacement les chercheurs. Éliane Perret s'est beaucoup investie dans la mise en place du 6e PCRD, notamment par la formation et l'encadrement d'un ingénieur projet européen. Son dévouement vis-à-vis des acteurs de la recherche et son sens profond du service public en font une fonctionnaire exemplaire.

Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils