Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Vie de la recherche > Actualités

Évènement

 

Le 31 octobre 2017

 

 

Le jour de la matière noire - Dark matter day

Le 31 octobre, toute la journée

 

"N'ayez pas peur du noir"

 

Elle est l’un des plus grands mystères de notre Univers et permettrait dans expliquer bien d’autres. Invisible et pour le moment indétectable, elle représente pourtant près de 85% de la masse de notre univers et 27% de l’énergie et masse totale de notre Univers. Il s’agit bien entendu de la matière noire !

Le et autour du 31 octobre, le monde entier fête la chasse à la matière la plus insaisissable avec une série d'événements Dark Matter Day prévus dans plus d'une douzaine de pays. Cette journée de la matière noire est proposée et coordonnée par la collaboration Interactions, un groupe de communicant·e·s du monde entier représentant les grands laboratoires et instituts de physique des particules.

 

 

Nos actions en France

Vous vous êtes toujours demandé ce qu’était la matière noire ? Pourquoi échappe-t-elle toujours aux détecteurs les plus sensibles du monde entier ? Pour y voir plus clair, rendez-vous dans trois planétariums pour des soirées-débats autour de la diffusion du film Phantom of the Universe, dans une version française produite avec le soutien du CNRS et du CEA.

 

  • Le 28 octobre, à Ollioules (83), l’Observatoire Astronomique du Gros Cerveau vous propose de visionner le film à 16h00, 16h45 et 17h15. Une conférence-débat suivra de 18h30 à 20h30 animée par Emmanuel Nezri, chercheur au CNRS. Informations et réservations.

  • Le 31 octobre à Marseille (83) : l’association Andromède vous propose de visionner le film au planétarium de l’Observatoire de Marseille, une première fois à 20h30 puis à 21h30. À la fin des projections, une conférence–débat sur la matière noire sera animée par Emmanuel Nezri, chercheur au CNRS. Informations et réservations.

  • Le 31 octobre, Strasbourg (67) : Le jardin des sciences, l'observatoire astronomique et l'Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien, vous invitent à une soirée projection du film à partir de 20h en compagnie d’un Pierre Van Hove, chercheur CNRS et des particules dans l’expérience CMS à l’Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Université de Strasbourg). Deux autres soirées sont prévues les 15 novembre et 13 décembre à 20h. Informations et réservations.

 

Dark Matter Day sur les réseaux sociaux

Le 31 octobre c’est aussi l’occasion de célébrer, d’échanger, de partager et d’apprendre plus de chose sur la matière noire via ou sur les réseaux sociaux. Vous pouvez suivre cet événement et y participer avec les mots dièses #darkmatterday et #matièrenoire. Pour ne rien manquer de ce jour particulier, suivez-nous sur Twitter. Nous vous encouragerons dès à présent programmer un post pour votre compte Facebook et/ou Twitter via l’application Thunderclap. Il sera publié le 31 octobre à 15h (le texte est modifiable).

 

Rechercher la matière noire

Les observations astrophysiques montrent qu'il existe une forme de matière dans l'Univers différente de la matière ordinaire qui nous entoure et qui serait cinq fois plus abondante que cette dernière sans qu'on soit pourtant capables jusqu'ici de la voir ou de la créer en laboratoire. Les seuls effets visibles de l'existence de cette matière sont son influence gravitationnelle sur la matière ordinaire composant les galaxies.

La quête de cette "matière noire" nécessite des détecteurs de plus en plus performants et un nombre croissants de scientifiques et ingénieurs. L’IN2P3 participe à de nombreuses expériences et collaborations internationales pour percer les mystères de ce fantôme de l’univers. En voici quelques-unes :

 

  • Production de particules de matière noire :
    • Au LHC, Atlas et CMS se penchent sur la production directe de matière noire. L’énergie issue de la collision des protons pourrait permettre de produire de nouvelles particules et peut-être des particules de matière noire.
  • Détection de l'annihilation de particules de matière noire :
    • AMS est un détecteur de particules installé sur la Station spatiale internationale (ISS) qui tente de déceler les éventuelles traces de collisions de particules de matière noire.
    • CTA, un réseau de télescopes situé à La Palma (Canaries) et au Chili, qui traque les rayons gamma avec une sensibilité sans précédent, fournissant un outil pour étudier les annihilations de particules de matière noire en rayons gamma. Il devrait grandement améliorer les résultats obtenus par le réseau HESS en Namibie.
    • KM3NeT, un télescope à neutrinos de seconde génération installé au fond de la mer Méditerranée. Son but sera de capturer les faibles sillages de lumière émis par les particules chargées produites par l'interaction des neutrinos avec la matière terrestre. Dans certains scénarios d'annihilation de particules de matière noire produiraient des neutrinos.
  • Détection directe :
    • Xenon, un projet combinant plusieurs détecteurs dont le futur XENON1T recherchant les interactions entre des WIMPs et la matière normale.
    • Edelweiss est une expérience ayant pour but de détecter l’interaction de particules de matière noire avec des détecteurs bolométriques installés au sein du Laboratoire souterrain de Modane (LSM, CNRS/Université Grenoble Alpes)
  • Cosmologie
    • LSST, un télescope de 8,3 mètre de diamètre installé au Chili. Il possède une caméra de 3,2 milliards de pixels qui photographiera le ciel pendant 10 ans. Ces images contiendront l'effet de la matière noire sur la lumière émise par des galaxies lointaines.
    • Planck, un satellite développé par l’ESA qui a observé le fond diffus cosmologique. Ces mesures nous ont permis de mieux définir les paramètres cosmologiques de notre univers, et donc son contenu en matière noire.

 

La grande majorité des laboratoires IN2P3 participent à au moins une des expériences chassant la matière noire. Découvrez un panorama des grandes expériences matière noire, réparties dans le monde entier (en anglais).

 

"Balade en matière noire"

Lison Bernet nous emmène, à travers cette bande-dessinée, à la recherche de l’invisible et insaisissable matière noire.

Vous pouvez télécharger le livret au format pdf en cliquant ici.

Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils