Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Vie de la recherche > Actualités

Événement

 

Conférence publique de Takaaki Kajita, prix Nobel de physique 2015

Le 6 avril 2016 à Paris


A l’occasion d’une réunion du consortium européen APPEC, le prix Nobel de physique 2015, Takaaki Kajita, donnera une conférence publique sur le thème des oscillations de neutrinos le 6 avril à 18h30 dans le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne à Paris.

 

Takaaki Kajita est directeur de l’Institut de recherche des rayons cosmiques de Tokyo et responsable du projet d’antenne de détection d’ondes gravitationnelles KAGRA. Il a réalisé une grande partie de ses travaux dans les observatoires souterrains de neutrinos Kamiokande et Super-Kamiokande au Japon. Super-Kamiokande est un détecteur contenant 50.000 tonnes d'eau ultra pure et équipé de milliers de détecteurs de lumière pour capter les interactions rares des neutrinos avec les atomes d’eau produisant un ou plusieurs cônes de lumière par l’effet dit "Tcherenkov". Etant donné que les neutrinos existent en trois "saveurs", T. Kajita et ses collaborateurs ont montré qu’ils oscillent d'une saveur à une autre. La découverte a été confirmée de manière indépendante par Arthur McDonald, co-lauréat du Prix Nobel 2015, travaillant sur l'expérience SNO au Canada. Ces résultats impliquent que les neutrinos ont une masse et ils sont ainsi considérés comme le premier indice solide qu’il y a une nouvelle physique au-delà du modèle standard de la physique des particules.

 

Takaaki Kajita, Nobel Laureate in physics in Stockholm 2015

© Bengt Nyman / Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0

 

Les neutrinos sont aussi devenus les premiers messagers célestes au-delà du rayonnement électromagnétique (lumière visible, radio, rayons gamma et photons de haute énergie) depuis la détection des neutrinos en provenance du Supernova 1987A par T. Koshiba, mentor et collègue de T. Kajita et prix Nobel de physique 2002. Les neutrinos interagissant peu avec la matière se présentent ainsi comme une sonde profonde pour radiographier les processus internes des corps cosmiques. Cette nouvelle astronomie neutrino a été étendue récemment  aux hautes énergies par la découverte, en 2014, des neutrinos cosmiques de très haute énergie par l'expérience IceCube installée au pôle Sud. L’astronomie neutrino sonde ainsi quelques-uns des environnements les plus extrêmes de l'Univers.

La dernière venue des astronomies nouvelles est l'astronomie des ondes gravitationnelles, appelée à se développer depuis la première détection directe des ondes gravitationnelles annoncée le 11 février 2016 par les collaborations Ligo et Virgo. T. Kajita est présent dans ce domaine également puisque il est le chercheur principal pour KAGRA, le futur interféromètre japonais qui rejoindra le réseau international formé par Ligo et Virgo et dont la mise en service est prévue en 2017.

 

Informations pratiques
Le 6 avril 2016 à 18:30
Grand Amphithéâtre de la Sorbonne
47 rue des Ecoles, 75005 Paris
Inscription obligatoire et préalable jusqu’au 29 mars

 

Pour en savoir plus

 

Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils