Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Infos recherche > Actualités

Nouvelle scientifique

 

Paris, le 22 juin 2015

 

 

L’IN2P3 accueille un lauréat ERC "Advanced Grant"

 

Le Conseil européen de la recherche a annoncé les résultats de l’appel "ERC Advanced Grant 2014" qui récompense des chercheurs ayant plus de 12 ans d’expérience après leur thèse. Le projet Gravity, Holography and the Standard Model (SM-GRAV), porté par Elias Kiritsis qui sera accueilli au laboratoire Astroparticule et cosmologie (APC, CNRS/Université Paris 7) a été retenu. Financé sur 5 ans avec un budget total de 1,6 million d’euros, il ambitionne de proposer un modèle  des interactions fondamentales, gravitation incluse.

Les récents développements de la cosmologie ont fait de la physique des particules et son interaction avec la gravité un sujet de recherche prioritaire : la majorité de l’énergie et de la matière composant l’Univers reste encore inconnue. L’insaisissable matière noire se situe très probablement au-delà du Modèle standard, et l’énergie noire dépasse notre compréhension de la physique fondamentale. De plus, la question de la hiérarchie des échelles, qui reste entière, rappelle aux scientifiques que de nouvelles idées doivent être proposées pour dépasser le Modèle standard.

Le projet Gravity, Holography and the Standard Model (SM-GRAV), qui bénéficie d’un "ERC Advanced Grant", s’inscrit dans ce cadre. Son objectif principal est de parvenir à établir un modèle des interactions fondamentales, gravitation incluse. Pour ce faire, il abordera les principaux thèmes de la physique fondamentale en utilisant la correspondance entre deux  théories  – théorie des cordes et théorie quantique des champs –  développée ces 15 dernières années.

SM-GRAV s’appuie sur l’idée centrale suivante : à faible énergie, les seules particules observables par l’expérience sont celles décrites par le Modèle standard. En revanche, lorsqu’on atteint de très hautes énergies (au-delà de l’échelle de Planck), la théorie qui décrit l’Univers admet l’existence d’une énorme variété  d’autres  particules, pour la plupart très faiblement couplées au Modèle standard. Dans ces conditions, les analyses théoriques ont mis en évidence l’apparition de la force de gravitation et d’une nouvelle interaction, engendrée par une particule hypothétique nommée "axion". Le projet étudiera les implications induites par cette hypothèse pour la cosmologie et la physique des particules.

Le projet SM-GRAV sera principalement basé au laboratoire APC où il profitera de l’expertise théorique locale en cosmologie. Il aura aussi des collaborateurs en dehors du pays, notamment au Cern et à l’Université de Crête.

 

Contact chercheur

 

 

Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils