Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Infos recherche > Actualités

Nouvelle scientifique

 

Paris, le 2 octobre 2015

 

Médecine nucléaire et imagerie biomédicale :
les laboratoires du CNRS font le point

 

Le groupement de recherche "Modélisation et instrumentation pour l'imagerie biomédicale – Outils et méthodes nucléaires pour la lutte contre le cancer" (GDR MI2B) a organisé son assemblée générale 2015 début septembre à Marseille. L'occasion de faire le point sur les recherches autour des nanoparticules et d'échanger sur la nouvelle feuille de route du groupement.


Le GDR MI2B a été créé en 2004 par une dizaine de laboratoires de l'IN2P3 ayant une activité de recherche ou de R&D dans le domaine de l'imagerie biomédicale et de la thérapie avec l'utilisation de méthodes nucléaires. En plus de dix ans d'existence, les membres du groupement ont contribué à l'émergence de projets d'envergure tels que les structures recherche des centres de hadronthérapie Archade à Caen et Antoine Lacassagne à Nice, le labex Prime en Région Rhônes-Alpes ou la plateforme Precy à Strasbourg.


Cette année, c'est à Marseille qu'une quarantaine de chercheurs représentant tous les laboratoires du GDR s'est retrouvée pour l'assemblée générale. La réunion a été organisée par le CPPM le 4 septembre. La veille, certains participants ont bénéficié d'une visite du Centre européen de recherche en imagerie médicale (Cerimed), pôle d'excellence pour la conception et la validation des prochaines générations de systèmes d'imagerie1.


La rencontre a été l'occasion de faire le point, entre autres, sur l'utilisation des nanoparticules, sujet transverse aux quatre pôles du GDR. Selon Philippe Moretto, directeur du CENBG et coordinateur de MI2B, "l'une des spécificités de notre communauté est de posséder un panel de compétences qui couvre tous les aspects de ce sujet, que ce soit dans la thérapie via l'utilisation de nanoparticules comme radiosensibilisant pour le traitement du cancer, en théranostique pour l'imagerie, ou dans la radiobiologie pour la modélisation micro-dosimétrique associée et l'étude des mécanismes de réponse de l'organisme."

Système d'imagerie hybride TEP/CT pour le petit animal au CPPM Marseille

© Camille Moirenc/CPPM/CNRS/Aix-Marseille Université


Ouverture et nouveaux projets à venir

 

L'AG 2015 s'est déroulée à un moment charnière. En effet, suite à la dernière évaluation (portant sur les années 2011 à 2015), le conseil de groupement a rédigé une nouvelle feuille de route pour les années à venir. Parmi les objectifs fixés, celui d'ouvrir le GDR à d'autres instituts du CNRS. Aussi, le CEMHTI et le CRCT ont récemment rejoint MI2B. Des discussions sont en cours avec d'autres laboratoires avec qui les membres du GDR ont déjà un historique de collaboration.


Les mois à venir s'annoncent encore très riches. En effet, plusieurs projets sont en cours de préparation ou de construction, que soit à Caen, à Nantes, à Bordeaux ou même à Genève. Par ailleurs, le GDR travaille à un projet fédérateur de plateforme de simulation et de modélisation innovante qui devrait bientôt voir le jour. Destinée à mettre à disposition de la communauté scientifique des codes de simulation et des modèles physiques, chimiques et biologiques, cette plate-forme multi-échelle ouverte permettra de valoriser pleinement les compétences des groupes du GDR en matière d'interaction physico-chimique, de micro-dosimétrie et de radiobiologie au service de la thérapie contre le cancer.

 

Les membres du GDR MI2B2


  • Laboratoire de physique corpusculaire de Caen (LPC Caen, CNRS/EnsiCaen/Université Caen Basse Normandie)
  • Laboratoire de physique corpusculaire de Clermont-Ferrand (LPC Clermont, CNRS/Université Blaise Pascal)
  • Institut de physique nucléaire de Lyon (IPNL, CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Laboratoire Imagerie et modélisation en neurobiologie et cancérologie (IMNC, CNRS/Université Paris Sud/Université Paris Diderot)
  • Centre d'études nucléaires de Bordeaux Gradignan (CENBG, CNRS/Université de Bordeaux)
  • Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC, CNRS/Université de Strasbourg)
  • Centre de physique des particules de Marseille (CPPM, CNRS/Université Aix-Marseille)
  • Laboratoire de physique subatomique et des technologies associées (Subatech, CNRS/École des mines de Nantes/Université de Nantes)
  • Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie (LPSC, CNRS/Université Joseph Fourier/Grenoble INP)
  • Laboratoire Leprince-Ringuet (LLR, CNRS/École polytechnique)
  • Accélérateur pour la Recherche en Radiochimie et Oncologie à Nantes Atlantique (GIP Arronax)
  • Laboratoire Conditions extrêmes et matériaux : haute température et irradiation (CEMHTI, CNRS/Université d'Orléans)
  • Centre de recherche en cancérologie de Toulouse (CRCT, CNRS/Inserm)

(1) Plus d'informations sur http://www.drrt-paca.fr/Actualites/Recherche-et-Enseignement-superieur/inauguration-CERIMED

(2) Situation au 4 septembre 2015


Pour en savoir plus


Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils