Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Infos recherche > Nouvelles scientifiques

Nouvelles scientifiques

 

Paris, le 21 mai 2014

 

Spiral2 : vers l'exploitation de faisceaux de radioéléments pour la médecine

 

Des activités de R&D vont être lancées au Ganil(1) (CNRS/CEA) afin d'optimiser les moyens de production, auprès d'accélérateurs, de radioéléments destinés à la médecine nucléaire. Les nouveaux faisceaux de l'accélérateur Spiral2(2) pourront ainsi être exploités pour ces études.

 

La médecine nucléaire utilise des radioéléments pour diagnostiquer et traiter des maladies, dont le cancer. Ces éléments sont aujourd’hui produits soit auprès d’un réacteur nucléaire expérimental (par activation neutronique ou directement, via les produits de fission), soit à l’aide d’un cyclotron dédié.

Le Ganil démarre aujourd’hui des actions de R&D visant à optimiser les méthodes de production auprès d’accélérateurs. La première phase de Spiral2 prévoit la construction d’un accélérateur linéaire supraconducteur, qui pourra accélérer des noyaux avec une très grande intensité dès 2015-16. Ces nouveaux faisceaux, d’éléments légers notamment, pourront être exploités pour ces études.

Le Ganil collaborera avec le laboratoire Subatech(3) à Nantes, dans le cadre du Groupement d’intérêt public Arronax(4), expert dans le domaine et désireux d’amplifier son activité de production de radioéléments. De nouvelles méthodes de production d’astate 211 (211At) seront explorées au Ganil dans un second temps.
Cette initiative s’inscrit dans une forte dynamique locale sur la thématique nucléaire et santé : l’installation d’hadronthérapie (Archade) devrait être opérationnelle fin 2016 et Areva Med a décidé d’implanter dans la région de Caen une usine de production de plomb 212 (212Pb).

 

(1) Grand accélérateur national d’ions lourds
(2) Spiral2 (Système de production d'ions radioactifs en ligne de 2e génération) est un projet d'accélérateur de particules linéaire pour des études de physique nucléaire fondamentale et de recherches interdisciplinaires. Cette installation produira des faisceaux uniques au monde, qui permettront d'explorer les confins de la matière.
(3)Laboratoire de physique subatomique et des technologies associées (École des Mines de Nantes/CNRS/Université de Nantes)
(4) Accélérateur pour la recherche en radiochimie et oncologie à Nantes Atlantique

 

Contact chercheur

  • Gilles de France, Tél : 02 31 45 46 67
Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils