Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Infos recherche > Nouvelles scientifiques

Nouvelles scientifiques

 

Paris, le 10 octobre 2011

 

Prix Nobel de physique 2011 : une bonne nouvelle pour l’astroparticule

 

Les chercheurs de l’IN2P3 se réjouissent de l’attribution du prix Nobel de physique 2011 aux astrophysiciens Saul Perlmutter, Brian Schmidt et Adam Riess pour la découverte de l’accélération de l’expansion de l’Univers grâce à l’observation de supernovae lointaines. L'IN2P3(1)/CNRS est fortement impliqué dans les programmes de mesure en cosmologie à l’aide des supernovae de type Ia, à l’origine de cette découverte, expériences auxquelles participent également l’INSU(2)/CNRS et le CEA(3). Ses équipes collaborent avec Saul Perlmutter et B. Schmidt notamment au sein des projets SNfactory, SNLS et SkyMapper.

 

Les supernovae sont la manifestation de la mort brutale de certaines étoiles. Outil unique permettant de mesurer d’importantes distances dans l’Univers grâce à leur luminosité considérée comme un étalon, elles sont l'élément clé qui a permis de montrer, en 1998, que l'expansion de l'Univers est de plus en plus rapide.

Nearby supernova factory (SNFactory) est une expérience de mesures spectrophotométriques de supernovæ Ia proches à l'aide du spectrographe Snifs, installé en 2004 sur un télescope de 2,2m à Hawaii. Depuis 2001, les chercheurs du SNFactory ont collecté plus de 1000 de ces supernovae et amélioré la détermination de leurs distances.

Le programme SNLS (Supernova legacy survey) est destiné à la recherche et à la mesure de supernovæ Ia lointaines dans le but de caractériser l’énergie noire, auprès du télescope Canada-France Hawaii (CFHT). Plus de 500 supernovae lointaines ont été découvertes à l'aide de la caméra Megacam. Les résultats obtenus dans le cadre du programme SNLS ont permis d’atteindre une précision inégalée dans la mesure de l'équation d'état de l'énergie noire.

Le télescope SkyMapper (1, 35m) est situé en Australie. L’objectif est d’obtenir un relevé du ciel austral multi-époque et multi-couleur, le Stromlo Southern Sky Survey (S3). Similaire au relevé Sloan, S3 se caractérisera par une plus grande couverture temporelle, de meilleures mesures des propriétés stellaires et une plus large couverture du plan galactique.

 

(1) Le Laboratoire de physique des particules et des hautes énergies – LPNHE (CNRS / Université Pierre et Marie Curie / Université Paris Diderot) est signataire de la publication originale du groupe de Saul Perlmutter, en les personnes de son directeur actuel Reynald Pain et de Sebastien Fabbro, à l’époque doctorant au laboratoire.
Laboratoires impliqués dans les projets :
Pour SNfactory : Laboratoire de physique des particules et des hautes énergies – LPNHE (CNRS / Université Pierre et Marie Curie / Université Paris Diderot), Institut de physique nucléaire de Lyon – IPNL (CNRS / Université Lyon 1), avec la contribution du Centre de calcul de l'IN2P3 – CCIN2P3 (CNRS)
Pour SNLS : Laboratoire de physique des particules et des hautes énergies – LPNHE (CNRS / Université Pierre et Marie Curie / Université Paris Diderot), Centre de physique des particules de Marseille – CPPM (CNRS/université de la Méditerranée)
Pour SkyMapper : Laboratoire de physique des particules et des hautes énergies – LPNHE (CNRS / Université Pierre et Marie Curie / Université Paris Diderot)
(2) Pour SNfactory : Centre de recherche astronomique de Lyon – Cral (CNRS / Université Lyon / ENS Lyon)
Pour SNLS : Laboratoire d'astrophysique de Marseille – LAM (CNRS / Université Aix-Marseille 1)
(3) Pour SNLS : Institut de recherche sur les lois fondamentales de l’Univers – Irfu

 

Pour en savoir plus

Contact chercheur

  • Reynald Pain, Tél : 01 44 27 48 36
  • Pierre Antilogus, Tél : 01 44 27 41 54
Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils