Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Espace presse > Communiqués de presse

Communiqués de presse

 

Paris, le 28 février 2011

 

Des lycéens analysent pour la première fois des données du LHC, l’accélérateur de particules le plus puissant du monde

 

Du 4 au 26 mars 2011, plus de six cents lycéens partiront à la chasse du boson de Higgs, en analysant de vraies données du LHC. Accueillis dans huit laboratoires du CNRS, ils participeront ainsi aux Masterclasses internationales organisées avec le Cern(1) et échangeront leurs résultats avec d’autres classes du monde entier.

 

Alors que le LHC, l’accélérateur de particules le plus puissant au monde, s’apprête à redémarrer, le CNRS invite de jeunes lycéens dans ses laboratoires pour analyser les données des toutes premières collisions entre protons obtenues en 2010. Du 4 au 26 mars 2011, 600 jeunes de toute la France deviendront ainsi chercheurs d’un jour, dans le cadre des Masterclasses internationales organisées avec le Cern de Genève. Cette initiative fait partie en France de l’École des deux infinis, un programme éducatif développé par l’IN2P3, l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules du CNRS, pour favoriser la rencontre entre le monde de la recherche, les jeunes et leurs enseignants.

Redécouvrir la structure du proton ou le boson Z, reconstruire des "particules étranges" ou bien chasser le boson de Higgs seront autant d’activités proposées aux lycéens. Ils se verront ainsi confrontés à la science qui fait le quotidien des physiciens des grandes expériences du LHC. Accompagnés durant toute la journée par des chercheurs, les jeunes auront l’opportunité d’échanger par vidéoconférence avec d’autres lycéens du monde entier pour discuter leurs résultats en anglais, à la manière des physiciens des grandes collaborations internationales.

 

Huit laboratoires du CNRS sont mobilisés dans l’opération et accueilleront 22 classes :

 

  • Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie à Grenoble (CNRS/Université Grenoble1/Institut Polytechnique Grenoble)
    - le 24 mars : classe de première S du lycée E. Mounier de Grenoble
    - le 25 mars : classe de terminale S du lycée Marie Reynoard de Villard-Bonnot

 

  • Centre de physique des particules de Marseille (CNRS/Université de la Méditerranée)
    - le 7 mars : classe de 1èreS du lycée Montgrand
    - le 15 mars : classe de 1èreS du lycée Marcel Pagnol
    - le 17 mars : classe de 1èreS du lycée Jean Perrin

 

  • Institut de physique nucléaire de Lyon (CNRS/Université Claude Bernard)
    - le 18 mars : classe de terminale S du lycée Ampère

 

  • Laboratoire de l'accélérateur linéaire à Orsay (CNRS/Université Paris-Sud 11)
    - le 4 mars : classe de 2nde du lycée Jean-Pierre Vernant de Sèvres
    - le 14 mars : deux classes de TS, l'une du lycée Alain du Vesinet et du lycée Camille Claudel de Troyes

 

  • Laboratoire Leprince-Ringuet à Palaiseau (CNRS/École Polytechnique)
    - le 10 mars : lycée Paul Langevin de Suresnes
    - le 24 mars : lycée Albert Einstein de Sainte-Geneviève des Bois + lycée Pierre de la Ramée, de Saint-Quentin (Aisne)

 

  • Laboratoire de physique nucléaire et des hautes énergies à Paris (CNRS/Université Pierre et Marie Curie/Université Paris Diderot)
    - le 21 mars : classe de seconde au lycée Suger, Saint-Denis
    - le 26 mars : classe de terminale S au lycée Chaptal, Paris

 

  • Laboratoire de physique subatomique et des technologies associées de Nantes (CNRS/Université de Nantes/Ecole des Mines de Nantes)
    - le 25 mars : classe de 1èreS du lycée St Stanislas de Nantes

 

  • Institut pluridisciplinaire Hubert Curien à Strasbourg (CNRS/Université de Strasbourg)
    - le 9 mars : lycée international des Pontonniers (Strasbourg) et lycée Scheurer Kesner (Thann)
    - le 10 mars : lycée international des Pontonniers (Strasbourg) et lycée Pasteur (Strasbourg)
    - le 11 mars : lycée Fustel de Coulanges (Strasbourg) et lycée Kléber (Strasbourg)

 

(1) Organisation européenne pour la recherche nucléaire, le laboratoire d’accueil de l’accélérateur LHC et des quatre expériences principales (Alice, Atlas, CMS et LHCb) qui étudient les collisions de particules qui se produisent au LHC

 

Pour en savoir plus

Contact chercheur

  • Nicolas Arnaud, Tél :  01 64 46 89 17

Contact communication

  • IN2P3 (physique des particules) :  Perrine Royole-Degieux, Tél : 04 73 40 54 59
  • IN2P3 :  Christina Cantrel, Tél :  01 44 96 47 60

Contact presse

  • CNRS : Julien Guillaume, Tél : 01 44 96 46 35
Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils