Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Espace presse > Communiqués de presse

Communiqués de presse

 

Lyon/Paris, le 28 septembre 2006

 

Le Centre de calcul de l’IN2P3 au service du plus grand accélérateur de particules du monde

 

Le Centre de calcul de l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3/CNRS), qui célèbrera le 26 octobre prochain le 20e anniversaire de son implantation à Lyon-Villeurbanne, s'apprête à décupler ses ressources informatiques. Ces dernières seront notamment mises à la disposition du futur Large hadron collider(1), le plus grand accélérateur de particules du monde, sous la forme du plus grand projet mondial de grille informatique dans lequel le Centre de calcul sera au premier rang. Ce temps fort sera marqué par la présence d’Arnold Migus, directeur général du CNRS, et de Robert Aymar, directeur général du Cern(2).

 

Classé parmi les grandes infrastructures françaises de recherche, le Centre de calcul de l’IN2P3 est une unité du CNRS spécialisée dans la fourniture des moyens de calcul et de stockage de données aux chercheurs et ingénieurs impliqués dans les grandes expériences de physique. Il est financé conjointement par le CNRS et le CEA(3).

Depuis plus de vingt ans, le Centre de Calcul de l’IN2P3 permet à des milliers de physiciens, en France et à l’étranger, d’utiliser un équipement informatique de pointe. A l’heure de la mise en production du plus grand accélérateur de particules du monde, le Large hadron collider (LHC), le CC-IN2P3 s’apprête à augmenter considérablement ses ressources de calcul et de stockage(4) afin de répondre aux besoins de traitement de données engendrés par cet instrument unique. Le LHC va en effet nécessiter le traitement de données issues de 40 millions de collisions par seconde, soit plus de mille fois la quantité d'information contenue dans tous les livres imprimés sur la planète. Le CC-IN2P3 est l’un des acteurs majeurs du projet international de grille(5) informatique déployée pour cet accélérateur, grille qui permet de mutualiser les ressources informatiques de centaines de centres de calcul dispersés dans le monde. Cette augmentation des ressources aura un impact considérable sur le CC-IN2P3 puisqu’il est amené à étendre son bâtiment et à doubler la superficie de sa salle technique. Elle permettra à cet équipement de pointe unique en son genre de renforcer encore son rôle aux niveaux national et international, mais également de multiplier les collaborations au sein de la collectivité locale et régionale.

Avec l’essor de l’informatique, d’autres disciplines scientifiques se trouvent aujourd’hui face à des quantités de données importantes et ne disposent pas de l’infrastructure suffisante pour les traiter. C'est pourquoi, depuis quelques années, le CC-IN2P3 fait bénéficier les chercheurs en sciences de la vie et les industriels de ses ressources et de son expertise, ce qui leur permet d’accélérer considérablement leurs travaux et d’entrevoir de nouvelles perspectives de recherche et de développement.

En présence notamment d’Arnold Migus, directeur général du CNRS, de Robert Aymar, directeur général du Cern, et de nombreux experts internationaux, la journée du 26 octobre sera donc l’occasion de dresser un bilan de ces vingt dernières années et surtout d’évoquer les nouveaux enjeux et les challenges du CC-IN2P3 pour les années à venir et de faire un point sur les nouveaux développements dans le domaine du traitement intensif de données.

 

(1) Le collisionneur LHC (ou Large hadron collider) situé au Cern à Genève est un accélérateur de particules qui sera mis en service en 2007 et devraient permettre de répondre aux questions les plus fondamentales de la physique.
(2) Organisation européenne pour la recherche nucléaire, située à Genève (Suisse).
(3) Commissariat à l’énergie atomique. Le CC-IN2P3 collabore activement avec le Dapnia, le laboratoire de recherche fondamentale de la Division des Sciences de la matière du CEA - Saclay.
(4) En 2010, la puissance de calcul disponible au CC-IN2P3 devra atteindre plus de 35 millions de SpecInt 2000 (soit environ 17 000 processeurs actuels) et une capacité de stockage de douze petaoctets (soit plus de 1 000 serveurs de disques).
(5) Une grille de calcul est un réseau de centres de calcul répartis dans le monde entier. Lorsqu’une tâche est soumise à un point d’entrée du système sur l’ordinateur de l’un des centres de calcul connectés, la grille est capable d’identifier les endroits du réseau aptes à fournir des ressources (stockage sur disques, stockage permanent sur bandes, capacité de calcul, logiciels adaptés…), et de les utiliser pour satisfaire la demande de l’utilisateur au point d’entrée.

 

Pour en savoir plus

Contact chercheur

  • Dominique Boutigny, Tél :  04 78 93 08 80

Contact communication

  • CC-IN2P3 :  Gaëlle Shifrin, Tél : 04 72 69 41 94
  • IN2P3 :  Christina Cantrel, Tél :  01 44 96 47 60

Contact presse

  • CNRS : Isabelle Bauthian, Tél : 01 44 96 46 06
Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils