Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Espace presse > Communiqués de presse

Communiqués de presse

 

Paris, le 31 mars 2004

 

Les géants de l’infiniment petit, des outils pour la physique du futur

 

Exposition au Palais de la découverte : du 6 au 25 avril 2004
avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris

Rencontre avec les physiciens et visite de l’exposition : le 5 avril à 14h30

 

 

image

 

 

Pour explorer et comprendre l’univers de l’infiniment petit, les chercheurs en physique des particules ont besoin de microscopes géants, à la pointe de la technologie : les grands accélérateurs de particules. À l’occasion du cinquantième anniversaire du Cern, une quinzaine de jeunes physiciens du CNRS et du CEA ont conçu une exposition pour expliquer le fonctionnement et l’utilité de ces géants et faire découvrir au grand public leur discipline.

 

Cette exposition présente tout d’abord les expériences clés qui ont permis de valider la théorie de l’infiniment petit, puis les grandes questions qui animent aujourd’hui les physiciens des particules : de quoi est constituée la matière noire ? Pourquoi seules certaines particules ont-elles une masse ? Pourquoi ne peut-on pas expliquer la masse de l’Univers avec la matière telle que nous la connaissons ?...

Le visiteur pourra découvrir les grandes expérimentations actuelles qui tentent de répondre à ces questions : Antares, installée au large de Toulon, qui étudie les neutrinos (particules électriquement neutres de masse extrêmement faible) de hautes énergies et le Tevatron, le plus puissant des accélérateurs, situé près de Chicago.

 

Les deux accélérateurs du futur, fruits de nombreuses collaborations internationales, sont également présentés :

  • le LHC (Large hadron collider ou Grand collisionneur de hadrons), actuellement en cours de construction au Cern, près de Genève. Sa mise en service en 2007 devrait rendre possible l’observation du Boson de Higgs, la particule permettant d’expliquer pourquoi les particules élémentaires ont une masse.
  • le collisionneur linéaire LC, une des machines envisagées pour permettre notamment l’étude précise des propriétés du boson de Higgs.

L’exposition permet d’apprécier la complémentarité de ces deux outils de très haute technologie.

 

Parties intégrantes de l’exposition, deux événements particuliers seront organisés :

  • mardi 6 avril après midi (de 16 à 17 h), une téléconférence permettra au public d’entrer en contact avec des physiciens de grands laboratoires de physique des particules et de voyager ainsi pendant une heure autour de la Terre.
  • samedi 24 avril après-midi, Albrecht Wagner (directeur de Desy, Deutsches elektron synchrotron) donnera une conférence en français dans laquelle il présentera l’essentiel des thèmes de l’exposition et proposera un collisionneur linéaire de 500 GeV comme prochaine machine dédiée à la physique des particules, en complément du LHC du Cern, la plus grande machine circulaire du monde ; le public aura toute liberté pour dialoguer avec le conférencier.

 

Cette exposition a été organisée par l'Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3/CNRS) et le Département d’astrophysique, de physique des particules, de physique nucléaire et de l’instrumentation associée (Dapnia, CEA/DSM), en partenariat avec l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (Cern), le Deutsches elektron synchrotron (Desy, Allemagne), le Fermi national accelerator laboratory (Fnal, États-Unis), le High energy accelerator research organization (KEK, Japan), le Stanford linear accelerator center (Slac, États-Unis) et le Palais de la découverte.

 

Contact exposition

  • Nathalie Olivier, Tél : 06 64 98 46 56

Contact communication

  • IN2P3 : Dominique Armand, Tél : 01 44 96 47 51

Contact presse

  • CNRS : Muriel Ilous, Tél : 01 44 96 43 09
  • CEA : Pascal Newton, Tél : 01 40 56 20 97
Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils