Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Espace presse > Communiqués de presse

Communiqués de presse

 

Paris, le 5 mai 2003

 

Cancer : plus d’efficacité dans le traitement par irradiation des tumeurs

 

Les travaux issus de la collaboration entre le Laboratoire de physique corpusculaire de Caen (CNRS/IN2P3(1), Université de Caen), le Centre régional de lutte contre le cancer François Baclesse (CRLCC) et la société Eldim(2) vont permettre aux nouvelles techniques d’irradiation pour le traitement du cancer de gagner en efficacité. Un dosimètre de mesure in vivo des doses délivrées au patient, avec une grande précision et une bonne résolution spatiale, sera commercialisé fin 2003 et un dosimap, capable de caractériser en quelques minutes et en trois dimensions un faisceau de radiothérapie, est en cours de développement.

 

Le Laboratoire de physique corpusculaire (LPC) de Caen travaille depuis trois ans, en étroite collaboration avec l’Unité de radiophysique du Centre régional de lutte contre le cancer François Baclesse (CRLCC), au développement d’appareils de mesure des rayonnements ionisants administrés en radiothérapie. L’objectif est de répondre de manière pertinente aux besoins actuels des radiophysiciens. Ceux-ci utilisent en effet de plus en plus fréquemment une nouvelle technique d’irradiation appelée "modulation d’intensité" qui permet, en modulant la forme et l’intensité du faisceau fourni par un accélérateur de radiothérapie, d’appliquer une multitude de champs d’irradiation de petites tailles et très localisés et d’augmenter ainsi le rapport de la dose à la tumeur à la dose aux tissus sains et donc la probabilité de guérison du patient. Or, si les radiothérapeutes ont montré le bénéfice de cette technique, encore fallait-il contrôler la dose administrée avec une grande précision et une bonne résolution spatiale. Cette étape sera prochainement largement facilitée grâce à la mise au point par le LPC d’un dosimètre optique et d’un système de cartographie 3D des faisceaux ou "dosimap", instrument de mesure de la distribution volumique de dose, deux appareils pour lesquels deux brevets ont été déposés par le CNRS. Un partenariat a été établi avec la Société Eldim(2), une PME Bas-Normande qui s’est vue confier les droits de licence associés à ces deux brevets.

Le dosimètre est un appareil à lecture par fibre optique qui permet de mesurer la dose réellement administrée à un patient en un point précis. Sa souplesse, son faible encombrement, sa lecture temps réel et sa précision en font un outil idéal pour les techniques de dosimétrie in vivo. Une version commerciale devrait voir le jour vers la fin de l’année 2003.

Le dosimap est en cours de développement. C’est un instrument capable de mesurer en quelques minutes et en trois dimensions la distribution de la dose délivrée par un accélérateur de radiothérapie. Plus spécifiquement dédié au contrôle qualité des accélérateurs, il permettra aux radiophysiciens de mesurer avec exactitude et une grande résolution spatiale la concordance des balistiques d’irradiation planifiées et réellement administrées à un patient. L’enjeu de cette approche est d’optimiser les procédures d’assurance qualité des traitements de radiothérapie concernant les logiciels de planimétrie (simulations informatiques) et les accélérateurs de particules.
Cet appareil répond en outre au cahier des charges des techniques de modulation d’intensité (haute résolution spatiale, rapidité de mesure et précision). Il est actuellement en phase de R&D et un premier démonstrateur opérationnel devrait sortir courant 2004.

 

(1) Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des particules
(2) Leader mondial de la métrologie des écrans (cathodiques, plasma, LCDs …), l’entreprise Eldim - orientée à l’export pour 90% de son chiffre d’affaires - est plus connue des grands groupes internationaux d’audiovisuel que du grand public. De par son marché, Eldim - qui a par ailleurs obtenu les Trophées de l’Innovation INPI en 1996 et 2000 pour ses activités de R&D - maîtrise l’ensemble des technologies nécessaires au développement et à la commercialisation des dispositifs de dosimétrie optique de rayonnements ionisants. Ces équipements font en effet intervenir des technologies optiques et opto-électroniques (capteurs CCDs) similaires à celles qui sont déjà maîtrisées dans le cadre de la production de ses produits existants.

 

Contact chercheur

  • J-M. Fontbonne (LPC) , Tél : 02 31 45 25 26
  • A. Batalla (CRLCC) , Tél : 02 31 45 50 22
  • Th. Leroux (Eldim) , Tél : 02 31 94 76 00

Contact communication

  • IN2P3 : Dominique Armand, Tél : 01 44 96 47 51

Contact presse

  • CNRS : Martine Hasler, Tél : 01 44 96 46 35
Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils