Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Espace presse > Communiqués de presse

Communiqués de presse

 

Paris, le 22 mars 2002

 

Un pas vers une exploitation industrielle des grilles de calcul

 

Accéder à des puissances quasi illimitées de calcul ou de stockage de données grâce à une simple connexion à un réseau de type Internet sans davantage s’interroger sur ce qu’il se passe derrière la prise, voilà un rêve que nombre de scientifiques tentent de réaliser aujourd’hui. Pour favoriser la diffusion vers le monde industriel et économique des connaissances acquises par la recherche dans ce domaine du calcul réparti et des données distribuées, un contrat de collaboration a été signé le 12 mars 2002 entre le CNRS/IN2P3 et la société CS Communication et Systèmes.

 

Face aux besoins croissants de stockage de données et de calcul numérique, l’idée a germé, il y a quelques années aux États-Unis, d’exploiter la formidable puissance de calcul potentiellement disponible sur notre planète grâce aux milliers d’ordinateurs répartis sur toute sa surface, des centres de calcul aux particuliers. Des technologies de grilles de calcul ont depuis lors vu le jour, dont quelques-unes très célèbres comme SETI@home pour la recherche de signaux extraterrestres et Napster pour l’échange de musiques sur Internet.

En Europe, le projet Datagrid, dont le CNRS est l’un des six partenaires principaux, a pour objectif de concevoir un modèle et de fournir les outils qui permettront aux scientifiques de stocker et de traiter des volumes considérables de données parfois fortement distribuées ou de travailler avec de grosses bases de données réparties en divers point du globe terrestre.

La contribution majeure de l’IN2P3 à Datagrid porte sur la fourniture de la plate-forme de tests à grande échelle pour l’ensemble du projet. Un premier banc test a été déployé avec succès en 2001 avec la première version intégrée du logiciel Datagrid. Des applications réelles sont d’ores et déjà disponibles pour les utilisateurs dans les domaines scientifiques abordés par Datagrid. C’est le cas notamment, en physique des hautes énergies, du service de calcul et d’accès aux formidables quantités de données (plusieurs peta bits) que produiront les expériences du LHC (Large hadron collider), le futur accélérateur du Cern.

La société CS Communication et Systèmes(1) est également impliquée dans ce projet comme partenaire européen tout particulièrement chargé de la qualité. Acteur majeur de l’intégration et de l’exploitation des infrastructures communicantes sécurisées et des applications scientifiques et techniques, elle a fait la preuve de son savoir-faire et de son expertise depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, les grilles de calcul sont un de ses champs d’investigation scientifique.

Fidèle à la politique de valorisation du CNRS, l’IN2P3 a très tôt mis en œuvre une action de recherche de partenaires. CS souhaitant être un des moteurs français de la valorisation du logiciel Datagrid auprès des industriels, une collaboration lui a été proposée pour le développement et l’adaptation de ce logiciel aux besoins de ses clients. Un contrat de collaboration a ainsi été signé le 12 mars 2002 au terme duquel l’IN2P3 apporte à CS son savoir-faire, en mobilisant les équipes de recherche compétentes et en assurant la mise en œuvre des ressources techniques nécessaires. Cet accord ouvre des perspectives très intéressantes de diffusion vers le monde socioéconomique des futurs produits.

 

(1) La société CS Communication et Systèmes emploie plus de 4000 personnes. Elle a réalisé en 2001 un chiffre d’affaires de 428 M¤. Son siège est situé à Clamart.

 

Contact communication

  • IN2P3 : Dominique Armand, Tél : 01 44 96 47 51

Contact presse

  • CS : Barbara Goarant, Tél : 01 41 28 46 94
Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils