Le CNRS
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Accueil In2p3Accueil In2p3

Rechercher :

Rechercher:

  Accueil > Espace presse > Communiqués de presse

Communiqués de presse

 

Paris, le 2 mai 2001

 

Une dimension européenne pour les astroparticules

 

Un accord a été signé le 2 mai 2001 à Paris entre cinq partenaires européens(1), dont le CNRS et le CEA, portant sur la création d’un comité européen de collaboration dans le domaine des astroparticules : APPEC (Coordination européenne pour la physique des astroparticules).

 

Depuis quelques années déjà, la confrontation des résultats de recherche dans les domaines de la cosmologie, l’astrophysique et la physique des particules a permis de faire largement progresser la compréhension de la structure de l’Univers et de la matière, et de relier dans une description commune ces deux échelles extrêmes. Nés de cette interaction, de nouveaux thèmes de recherche sont apparus à la frontière entre ces trois domaines. Ils sont aujourd’hui en plein essor et concernent notamment l’étude des rayons cosmiques de hautes énergies, des neutrinos solaires et atmosphériques, de la matière noire de l’Univers, ou encore des phénomènes violents dans l’Univers. Un nouveau domaine de recherche est ainsi en train d’émerger sous l’intitulé "astroparticules".

Devant l’importance croissante de ces recherches fondamentales et le développement de larges collaborations entre pays européens, plusieurs partenaires ont décidé de créer une coordination européenne afin de favoriser la coopération dans ce domaine et d’en planifier les moyens et les équipements.

Les objectifs de cette coordination sont :

  • de promouvoir et de faciliter la coopération et la collaboration au sein de la communauté croissante des physiciens européens en astroparticules,
  • de développer et de promulguer des stratégies à long terme au niveau européen en astroparticules, en conseillant les agences de moyens ou les institutions telles l’ESF (Fondation européenne de la science) ou la Commission européenne,
  • d’améliorer les liens et la coordination entre la physique européenne des astroparticules et les programmes scientifiques d’organisations telles que le Cern, l’ESA (Agence spatiale européenne) et l’ESO (Observatoire européen austral),
  • d’exprimer leur vision collective de la physique des astroparticules dans des forums internationaux appropriés comme l’Union européenne, l’OCDE, l’Unesco…

Un système d’évaluation des projets européens ou internationaux, dans lesquels sont impliqués des membres de l’Appec, est en train de se mettre en place ainsi que des programmes type "Eurocore" (programmes européens de recherche en coopération) et une coopération avec l’ESF (Fondation européenne de la science) sous la forme d’un accord formel Appec-ESF.

 

(1) Bundesministerium für Bildung und Forschung (BMBF) (Allemagne), Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (IN2P3) du CNRS et Direction des Sciences de la Matière (DSM) du CEA (France), Istituto Nazionale di Fisica Nucleare (INFN) (Italie), Stichting voor Fundamenteel Onderzoek der Materie (FOM) (Hollande), Particle Physics and Astronomy Research Council (PPARC) (Royaume Uni)

 

Contact communication

  • IN2P3 : Dominique Armand, Tél : 01 44 96 47 51

Contact presse

  • CNRS : Martine Hasler, Tél : 01 44 96 46 35
  • CEA : Corinne Borel, Tél : 01 40 56 18 35
Barre d'outils Accueil Imprimer Plan du site Crédits Se rendre à l'institut Boîte à outils